Hier, nous sommes allées voir ce film tant attendu, prequel de Conjuring, dont on vous avait parlé ici

annabelle-poster

pitch

Vous vous rappelez le début de Conjuring? Mais siiiiiiiii, les Warren intervenaient auprès de deux infirmières paniquées parce qu’elles se faisaient harceler par une saleté de poupée? Bah la poupée, c’était Annabelle.

On se retrouve donc bien avant cette histoire, à l’époque où Annabelle n’est qu’une poupée bien banale (mais quand même sacrément moche, aucune personne sensée n’en voudrait). Un gentil mari amoureux l’offre à sa jeune épouse enceinte.

Je ne vous spoilerai pas en vous disant qu’il n’aurait pas dû, si?

avis

Franchement, c’est le MEILLEUR (ou pire, ça dépend) film d’horreur qu’il m’ait été donné de voir.

Pour tout vous dire, les hommes autour de nous se cachaient le visage avec les mains, d’autres sursautaient autant que nous et les gens ont crié plusieurs fois…

tumblr_mh2an3zoDV1rorvmdo1_500

Leonetti, le réalisateur, qui a aussi dirigé Conjuring, est définitivement un maître de l’angoisse. Il la distille avec un brio rare, la faisant monter et retomber avec une maestria étonnante.

annabelle_teaser_gif_zps0f4d6c35-who-are-you-taking-in-a-battle-chucky-or-annabelle

Les premiers sursauts sont inattendus, te prenant les tripes sans prévenir. Ensuite, tu te tiens prête, accrochée à ton siège et… rien ne se passe. Tu peux sursauter pour un écran qui devient noir une seconde. Et finalement, tu sais que tu vas flipper, tu ne sais pas quand, tu ne cherches même plus à le savoir et tu apprécies le tour de manège. Parce que ce film est un tour de manège plein de sales loopings pas très bons pour l’estomac. Mais n’est-ce pas ce qu’on cherche après tout?

tumblr_nco07fchEU1tfyseno1_500

Le tout est enrobé d’une musique qui, à elle seule, vous place le décor. Et on est loin de la plage au sable fin.

Les scènes s’enchaînent, surprise après surprise, horreur après horreur… Tu ressors avec les cheveux dressés sur la tête.

Annabelle est une délicieuse saloperie que vous adorerez haïr. Promis.

Sans compter que, pour rappel, elle est aujourd’hui réellement enfermée dans le bureau des Warren, qui la font bénir deux fois par mois. Par sécurité…

Cette saleté est donc réelle. Hum. Pour ceux qui veulent y croire.

Cette saleté est donc réelle. Hum. Pour ceux qui veulent y croire.

Allez. Dites-moi si je vous ai motivés à aller voir ce film alors que je ne vous quasiment rien dévoilé de son intrigue…

signature