Je tenais à partager avec vous une douleur commune à la planète.

Terreur des tiroirs, le papier alu, sous couvert de protéger nos aliments est en fait clairement envoyé sur Terre par une nation extraterrestre souhaitant de toute évidence notre extermination.

Je m’explique.

Tout le monde a déjà vécu ce moment de solitude absolue où, voulant être économe et ne pas vivre en ayant honte de jeter de la nourriture, tout fier de soi, on veut emballer le dernier bout de tarte au citron de tante Nicole dans un morceau d’alu. (Comment ça c’est pas bon l’alu et l’acidité? Jette-moi la première pierre pour voir…) Sauf que l’enflure résiste. Au lieu de se dérouler aimablement, c’est petit bout par petit bout de petit bout qu’il vient. Pourquoi? Parce qu’il a un coup. Un tout petit coup discret que t’avais pas vu mais qui flingue TOUT LE ROULEAU.

Tu te retrouves bêtement à essayer d’emballer le bout de tarte qui finit par te coller aux doigts de partout dans des morceaux d’alus de 1cm de large sur 10 mètres de long. La haine chevillée au corps.

Alors, moi, je veux bien entendre que c’est peut-être ma faute si l’alu est tombé et se retrouve avec ce coup ruineux. Sauf que si je le fais pas tomber, il a quand même ça.

rouleau-aluminium-recharge

LA LANGUETTE! Le machin – sans doute collé à la glu – que tu vas devoir décoller à coups d’ongles ou de couteau aiguisé si tu en as. Et si ça c’est pas un complot destiné à te forcer à faire un coup TOI-MÊME, histoire que tu ne puisses en vouloir qu’À TOI…

Je suis désolée pour ceux qui ont de la famille dans le papier alu, désolée pour tous ceux qui prendront encore cet article comme une attaque personnelle, désolée pour ceux qui se sentent particulièrement proches du papier alu, mais il fallait que quelqu’un le dise. Le papier alu est une invention du diable.

La semaine prochaine, nous parlerons des autres complots mondiaux visant l’aliénation de la race humaine : le film alimentaire qui se colle partout sauf là où tu veux, l’anneau de cannette qui te reste en main, l’espèce de clé soi-disant utile pour ouvrir les boites de corned-beef, le bouchon de vin qui tombe en morceaux dans le goulot, la petite paille des petits jus qui ne perce rien du tout et qui finit par arriver à son but en vous faisant vous foutre du NONO partout sur le chemisier… DES SUPPÔTS DE SATAN.

madness

Love Peace Flex,

Chrys