Ma cop’s Alex m’a fait découvrir ces lettres de rupture…

Alors on sait jamais, si ton Jules est un crétin, envisages-en une demain… On vous en a fait une petite traduction sympa histoire que vous puissiez adapter…

Parce que la cervelle compte quand même un peu...

Parce que la cervelle compte quand même un peu…

C'est pas toi. C'est toute cette débilité, cette imposture et cette frivolité qui te composent.

C’est pas toi. C’est toute cette débilité, cette imposture et cette frivolité qui te composent.

 

L'amour n'est pas mort. Par contre, ton cœur glacial d'imposteur l'est quand même un peu.

L’amour n’est pas mort. Par contre, ton cœur glacial l’est quand même un peu.

 

C'est pas TOI. C'est mon habituel désintérêt envers les gens sans intérêt. Pardon.

C’est pas TOI. C’est mon habituel désintérêt envers les gens sans intérêt. Pardon.

C'est pas TOI. C'est l'anhédonie en fait.

C’est pas TOI. C’est l’anhédonie en fait.

 

(Ouais je sais, là vous vous demandez tous ce qu’est l’anhédonie… Je vous le dis histoire de vous éviter une recherche : “perte de la capacité à ressentir des émotions positives”)

Voilà.

Et Joyeuse Saint Valentin à tous les anhédoniques du monde 😉

signature