Autrefois, on investissait dans des objets qui devaient durer toute une vie. Avec l’obsolescence programmée, il semble que ce genre de réflexe traditionnel se soit peu à peu effacé, laissant place à des achats impulsifs et temporaires. On achète pour revendre l’année suivante ou le mois suivant (suivez mon regard).

13113050_1018104368243885_190417641_o

Un jour, j’ai rencontré Emmanuelle Adam, la créatrice des sacs Lilù, une marque 100% belge, handmade et belle à tomber.

J’ai d’abord vu quelques-unes de ses créations, captivée par leur perfection intemporelle. Puis j’ai vu les prix et je me suis dit que, lorsque je vous présenterais ces beautés, ce serait la donnée qui vous ferait pousser les hauts cris.

Un sac pour toujours…

13509551_1018104348243887_945995403_o

Il est évident qu’on n’achète pas un Lilù comme on s’achète un sac de marché ou une fantaisie de saison. Non. On achète un Lilù comme on achète le sac de sa vie, celui qu’on lèguera à ses enfants.

Parce qu’un Lilù est très beau quand on le reçoit, mais il est encore plus beau quand le temps l’a patiné.

J’ai d’abord testé deux modèles, les grands classiques de la marque : le Katrien et le Lucia.

Le Lucia est plus original et avait mes faveurs à l’origine.

Le Lucia <3

On me les a prêtés quinze jours et j’ai utilisé le Lucia tout le long. Comme je n’avais pas essayé le Katrien, ma copine Angy m’a convaincue de le tester une semaine et je dois bien avouer qu’à l’utilisation, il est tellement top que c’est sur lui que j’ai jeté mon dévolu final.

Mon coup de coeur : mon Katrien!

11111

C’est simple : je peux tout y ranger et ça, c’est juste merveilleux. Son format rectangulaire me permet surtout de garder tout super bien organisé alors que d’ordinaire, mes grands fourre-tout sont un fouillis indescriptible.

J’y range donc mon grand Brepols A4, mon agenda Kikki K A5, mon Ipad avec fichier clientes (et pourtant c’est énorme) dans sa trousse Filofax, mon make up, une brosse à cheveux, mon porte-feuilles, mes lunettes de soleil, mon parfum, mes trousses diverses etc. Bref, il est full et il tient le coup les doigts dans le nez.

Bonus : la pochette sur le côté est zippée et on peut donc la détacher pour se rendre en soirée avec un pochette hyper élégante.

Je sais, pour avoir vu celui que Manu utilise le plus souvent, qu’en vieillissant, il prendra une forme un peu loose très très classe.

La tentation finale!

Cela dit, une fois qu’on possède un Lilù, qu’on a attendu patiemment (lol) pendant plusieurs semaines si l’on n’a pas choisi sagement dans la boutique, l’air de rien, l’envie d’avoir un autre modèle taraude quand même.

13509433_1018104324910556_1404452627_o 13509551_1018104348243887_945995403_o 13523701_1018104341577221_1987015359_o

Comment faire un choix parmi tous ces modèles fabuleux, je vous le demande?

Ils sont tous plus beaux l’un que l’autre. Tous absolument parfaits pour une occasion ou une autre.

Je finirai sans doute par m’en offrir un second ou j’en offrirai un à Lola pour sa majorité hihi… C’est un beau passage de flambeau, cette élégance-là. 13548864_1018104351577220_1585552537_o

Vous pouvez retrouver les sacs Lilù sur le site officiel de la marque ou directement dans la boutique (toutes les infos sont ici).

Voilà, vous savez quoi demander au Père Noël cette année…