Vous savez que depuis quelques jours, je revois ma façon de vivre.

Je vais vous dire ce qui m’a définitivement décidée…

Nous sommes parties presque deux mois en vacances, laissant la maison sous la surveillance de la famille. Et la famille n’a pas ouvert le frigidaire puisque nous avions CRU l’avoir vidé.

Nous n’avions oublié qu’un reste de tomates cerises.

Quand nous sommes rentrées, nous les avons retrouvées à leur place.

Berk, vous dites-vous. Ben non. Enfin si, justement. Parce que nous les avons retrouvées comme ceci :

10643403_704458229608502_1935565953_n

Alors certes, elles sont un petit chouïa flétries. Mais pour des tomates qui ont deux mois, je trouve ça plutôt louche.

Comme on n’a peur de rien, on les a mêmes GOÛTÉES. Et leur goût est toujours le même, sucré, fruité, impeccable.

Je comprends un peu mieux pourquoi les cadavres se conservent de plus en plus longtemps.

On bouffe des conservateurs. Qui sont partout. Même dans les tomates.

tumblr_inline_mutupdlO0O1rlet5r

Ça nous fera une belle jambe, tiens, de ne pas nous décomposer six pieds sous terre après avoir passé l’arme à gauche après un bon vieux cancer.

Certains de mes amis me disent qu’“étant donné ce que tu respires, de toute façon, autant laisser tomber”.

L’argument me paraît parfaitement con. C’est comme ces gens qui disent qu’il est idiot de se priver d’une boisson sucrée quand tu t’empiffres d’un dessert gras. Moi je dis dans ce cas : pourquoi en rajouter?

D’autres me disent que la paranoïa des bios est une mode excessive. Je crois surtout que si l’on en parle tant, ce n’est pas par mode mais tout simplement parce qu’on a atteint l’apogée de la tomate éternelle.

Je ne propose pas d’arrêter le moindre achat non-bio. Je ne propose pas de devenir une folle de l’étiquette. Je propose d’essayer, juste pour voir, de faire juste un tout petit peu gaffe.

Je ne dis même pas que je vais m’y tenir complètement et ad vitam. Je dis juste que ces tomates sont flippantes. Et qu’elles méritent qu’on se pose deux ou trois questions.

signature