Dans la vie, on a tous des challenges hein. Bon ben moi, mon challenge du moment, c’est piger l’utilité twitterienne.

En gros, pour « développer l’audience » du blog, Gab et moi nous sommes assignées des missions. Elle gère Hellocoton, je gère Twitter, on se complète pour Instagram et Facebook…

Donc moi j’ai connement pris Twitter.

Si vous nous suivez un peu, vous verrez vite qu’on a plus de 8500 personnes sur la fanpage facebook.

Twitter? 64.

28468-taylor-swift-lol-gif-ombg

C’est pas que je ne m’en occupe pas hein. No, no, no, comme disait Amy.

Déjà j’ai mis des jours à comprendre ces histoires de hashtags. (Donc toi, ô néophyte, apprends que le hashtag sur touiter et sur instagram, c’est la vie. Si tu ne hashtagues pas, comme dirait mon pote Eric, « ton post se perd dans les méandres de l’internet »). Donc je hashtague tout bien, par sujet, par gens et tout.

Sauf qu’après, t’es supposé savoir quels sont les « hashtags qui marchent ». Genre là, #Ukraine, ça le fait. Sauf que t’as pas toujours un truc spirituel à dire sur l’Ukraine, là, comme ça, à vif.

Sur Facebook, on reçoit une quinzaine de mails par jour, vous commentez nos publis, on se parle, on se répond, on communique. Bref, sur Facebook, on se sent un peu comme ça :

gossip-gif

Et sur twitter?

tumblr_mmdmtbqKEn1rj72p9o1_500

Quand on me retweet, je frôle le

happiness

Force m’est de constater que des gens normaux avec des blogs normaux (ou même pas de blog) ont des milliers de followers, sans s’appeler Rihanna, veux-je dire. Donc voilà, je ne comprends pas.

tumblr_me4agj8GHM1ryin6m

Mais je baisse pas les bras : un jour, je m’intégrerai dans ce monde barbare. Même si pour l’instant, j’me sens seule comme un rat crevé dans les ouaters.

Twitter te rappelle ton adolescence. En gros.

Twitter te rappelle ton adolescence. En gros.

Puis si toi aussi tu te sens seul(e), ajoute-nous : @2girls1mag. On t’attend.

signature