Il y a quelques jours, je me suis retrouvée par un pur hasard (pas tout à fait un hasard mais j’te raconte pas non plus TOUTE ma vie) au spectacle de Framboise Frivole.

Au départ pas du tout convaincue, je te le cache pas.

Mais si tu vas voir! ce sont des gars qui ont fait le Conservatoire et qui, au lieu de se diriger vers le classique, ont choisi l’humour.

Encore moins convaincue je fus.

thmb_12943_img1

Une fois installée, complètement dubitative, me voilà embarquée bien malgré moi dans ce trip complètement déjanté, incroyablement drôle, émouvant, épatant de qualité, de talent et d’originalité.

Et je n’exagère même pas.

Il est évidemment impossible de trouver une vidéo qui montre réellement l’ambiance phénoménale que ces deux artistes arrivent à instaurer, d’autant que, privés que vous êtes du fil conducteur du spectacle, vous ne pourrez saisir tout le comique des paroles. Cependant, je tiens à vous montrer un tout petit petit exemple de leur talent ici :

Le spectacle est construit autour de la recherche de l’archet perdu, Noé et Indiana Jones au rendez-vous. Le tout part dans un délire absolument jamais vu mêlé de chants classiques ou populaires que nous connaissons tous. Vous vous retrouverez chantant « Fais comme Dumbo » sans la moindre honte avec un public conquis dès la première note.

Derrière ce spectacle, on ne peut manquer de sentir le travail acharné des deux musiciens qui passent d’un instrument à l’autre sans la moindre petite note erronée, dans un ballet calculé au millimètre qui laisse bouche bée du début à la fin.

Vous l’aurez compris, je suis devenue une fan inconditionnelle de la Framboise Frivole, que je n’hésiterai pas à aller voir. Je suis même tentée d’y emmener Lola qui, du haut de ses 9 ans, reconnaîtra avec joie quelques chansons, en apprendra d’autres, touchera à la grande musique et trépignera devant l’hilarante exécution de l’Apprenti Sorcier de Dukas version « les instruments jouent tout seuls, au secours! »

Filez les voir. Vous me direz merci plus tard.

signature