Google a donc fait sa grande annonce officielle : ils vont lancer un Youtube Kids.

youtube_kids_logo_detail

En principe, ce Youtube sera exempt de violence, de sexe et de grossièreté. Fort bien.

Mais je me pose une question toute bête : ça s’appelait pas déjà le “contrôle parental”, ça???

tumblr_m5l0kdQFxg1qhekpro3_250

Bon, soit. Pourquoi pas? Je ne vous cache pas qu’il arrive à Lola de passer une heure à zapper de vidéo de chats en vidéo de chats donc, en effet, je ne serais pas contre un Youtube un peu plus sûr afin de lui éviter de tomber sur des trucs glauques.

Sauf que.

Sauf que, quand Lola est sur Youtube, je suis dans la pièce, toujours. Et je ne voudrais pas que, par confort, des parents plantent Junior devant une tablette “parce que de toute façon, c’est Youtube Kids donc c’est pas dangereux”.

Sauf que, Lola a 9 ans, pas 3. Et, sur les forums, j’ai lu des tas de fois des parents dire que leur gamin de 2 ou 3 ans a une tablette et “s’en sert super bien”. J’ai bien peur que, pour ces parents, l’appareil devienne une babysitter à peu de frais.

Ce serait quand même bien de se poser deux secondes la question de l’utilisation qui sera faite de ce produit, qui a son intérêt, c’est certain mais qui, s’il a pour but de devenir la nouvelle babysitter de bébé (si, si, à 2 ans, c’est encore un bébé, faut pas se leurrer), m’inquiète quand même un peu. Quand les machines doivent faire le boulot qui est, en principe, celui des parents, je crois qu’on va quand même pas mal dans le mur.

Alors, oui, c’est MIEUX que le babysitter iOsien soit muni d’un contrôle parental, mais je prédis quand même une sacrée multiplication des parents sans contrôle, un bordel générationnel, une absence de communication et de guidage qui vont mener à un sale truc qui ressemblera pas mal aux films d’anticipation les plus flippants qui passent au ciné.

Les découvertes informatiques doivent être guidées. Et surtout, les découvertes informatiques ne devraient pas prendre la place d’autres découvertes qui semblent aujourd’hui d’un autre temps : le bricolage, le jeu de société, les promenades, l’ennui aussi. Parce que oui, l’ennui fait partie de la vie et il est à apprendre et à maîtriser. Quand on s’ennuie, on imagine, on invente et on crée.

world-without-books-gifs-imagination

Donc Youtube Kids, oui, pourquoi pas. C’est bien de pouvoir laisser vos gamins fadas de petits chats se faire une dose de lolcats sans voir d’autres minous bien moins appropriés. Mais Youtube Kids, et tous les logiciels semblables d’ailleurs, doivent rester à leur place et ne pas piquer celle des parents.

Parce que, croyez-le ou non, il n’a ni cœur, ni cerveau ni la moindre once d’âme. Et a priori, il n’en aura jamais.

signature