26 juillet Mode et Beauté / BEAUTY

Décider d’accepter ses cheveux gris!

C’est une grande question qui me revient régulièrement… Puis-je accepter mes cheveux gris…

Les inconvénients des colorations…

Parce que oui, les colos, c’est la merde on le sait bien. Quand t’es jeune, tu trouves ça fun, quand tu as, comme moi par exemple, des cheveux blancs depuis tes 25 ans, c’est moins drôle.

Pour peu que tu aies les cheveux qui poussent vite, tu te retrouves avec une belle repousse blanche pas franchement classieuse.

Mais ça, c’est encore rien puisqu’il suffit de faire son petit devoir et de recolorer.

Non, les pires inconvénients sont les saloperies chimiques dans les colos et ces saloperies ne réussissent pas à toutes. Je tolère plutôt pas mal mais ma soeur, par exemple, cette sensible de la peau, finira sans doute par faire un gros rejet.

Donc pour certaines, avec le temps, les colorations deviennent un petit enfer d’allergies diverses et variées.

Les solutions existent…

Cependant, qu’il s’agisse de colorations végétales ou carrément de henné, les solutions pour se colorer les cheveux sans les inconvénients sont là. Elles demandent une grande maîtrise mais elles sont là. On n’obtient pas avec elles la nuance tip top exacte qu’on désirait mais elles peuvent colorer sans agresser.

J’ai utilisé le henné pendant super longtemps et c’est vraiment mon mode de coloration favori. Vous retrouverez les articles traitant de ce sujet en suivant ce lien. 

J’envisage d’ailleurs d’y retourner puisque L’Oréal (et donc mon coiffeur) va sortir de la coloration au henné en septembre. J’avais la flemme de me faire mon henné tous les mois toute seule avec toutes les complications que ça implique mais chez le coiffeur, là, je suis pour!

Rien ne m’a jamais donné plus d’épaisseur et de brillance que le henné.

Oui mais si je ne veux pas…

Et c’est là qu’on y arrive… Parfois, on ne veut juste pas colorer ses cheveux.

Comme je te comprends copine…

C’est une réflexion intense en général, ce passage aux cheveux naturels hein? Ca fait peur parce qu’on nous a inculqué que gris = vieux et que c’est bien ancré dans nos petites têtes remplies de belles leçons de publicités diverses et variées.

Sauf que j’ai une bonne nouvelle pour toi : on est en 2018 et il est temps de s’en foutre.

Pour ma part, je ne passe pas au gris parce que… c’est trop de travail. Mais j’adore ça. Je trouve ça splendide, racé, plein d’un putain de caractère.

Mais c’est du boulot…

Faut arrêter de penser qu’un gris, c’est facile d’entretien. Je sais bien ce que tu veux dans ta tête hein. Tu te vois déjà avec un beau cendré bien trempé. Les étapes sont pourtant vachement plus hard.

Première solution

Tu laisses pousser sans rien faire. C’est chaud patate mais j’en ai connu une qui l’a fait. Et un jour, elle a coupé tout ce qui restait de coloré et elle avait une tête fabuleuse. Mais l’intervalle était uber moche.

Je pense pourtant que c’est une top solution. Et mon conseil, puisque de toute façon tu as décidé d’évoluer, c’est le bandeau pendant quelques mois.

Sinon, tu as aussi la possibilité de couvrir un peu les racines avec un spray quotidien.

Ce sont des solutions temporaires et très contraignantes mais elles fonctionnent.

Cette première solution est de loin la moins agressive pour ton cheveu.

Un exemple d’une nana qui l’a fait à merveille :

(Clique sur la photo pour visiter le site d’origine)

Une autre :

Deuxième solution

Tu vas chez le coiffeur. Mon premier conseil urgent, c’est d’aller chez un super bon coiffeur et de, malgré tout, te préparer à en chier quand même. Le beau gris dont tu rêves, que tu sois patiente comme dans ma première solution, ou pressée comme ici, tu ne l’auras pas en un jour.

Si tes cheveux sont foncés de base, le coiffeur va devoir te les décolorer par étapes et, s’il a une âme, il ne fera pas ça d’un coup. Soit il fonctionnera par méchage soit par étapes de décolorations mais tu vas en passer par un sale blond pas terrible. Il pourra masquer ce sale blond pas terrible avec des coulages intermédiaires mais il n’est pas magicien, faut bien que tu le comprennes.

Ca, tu n’auras pas de suite chez ton coiffeur…

Souvent, il conseille de procéder étape par étape pour aller vers une couleur de plus en plus claire. Ce travail, en fonction de ta couleur de base, peut prendre de très longs mois et encore plus si tu ajoutais des pigments roux artificiels qui sont les pires à atténuer.

Mais oui, le gris et le blanc sont canons!

Vous l’aurez compris, tout ce qui m’arrête, c’est le travail que ça implique. Derrière cette belle couleur se cachent aussi des heures de soins, des shampoings spéciaux pour conserver la teinte nacrée, plus de travail de coiffage parce que le cheveu blanc est une teigne rétive, bref, du boulot.

Mais c’est canon. Juste canon.

 

Je ne vous montre volontairement pas des jeunettes hein. Faut rester lucides : le gris/blanc tendance de Pinterest ne rend pas pareil passé 40 ans. Apprenons à nous projeter dans ce que nous sommes réellement, des madames et c’est très bien!

 

Et toi Chrys?

Et moi j’y pense et puis j’oublie. J’ai tellement l’esprit capillaire changeant que cette transformation de longue haleine quittera trop vite mon esprit pour avoir le temps de se réaliser. Je vais commencer puis avoir envie de cheveux verts. Je n’ai malheureusement aucune confiance en ma persévérance capillaire. Donc je ne le ferai pas de suite. Et peut-être même jamais.

Je trouve ça très beau mais trop d’efforts pour que ce soit temporaire. Et capillairement, je suis vraiment très temporaire…

Et vous? Qu’en pensez-vous?

Tu pourrais aussi aimer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

commentaires

Sandra

2019-12-08 23:27:16
Avant, je faisais des diacolors sur mes cheveux mi-longs. Il y a 1 an et demi, à l'arrivée des beaux jours, je me suis fait tondre la tête à 0,9 cm de long. Retour instantané au naturel ! Youpi ! Je n'ai plus jamais remis les pieds chez le coiffeur depuis. Re-youpi !

Rara

2019-01-17 10:28:00
Salut !!! J'ai 49 ans et cela fait bien 3 mois que je ne colore plus mes cheveux... en blond (je suis brune de base). Il y a 5 ans j'ai teint ou plutôt j'ai décoloré mes cheveux pour fondre les racines grises et c'est nickel ! Aujourd'hui, je souhaite franchir une étape... Accepter mon âge avançant (j'ai du mal, j'avoue ) MAIS rester belle !!!! Et j'ai une question, d'ordre pratique... 30 %, 40 ou 60 % de cheveux blancs, ça correspond à quoi concrètement ? C'est ce qui est conseillé pour avoir un beau gris... Bien sûr, je pourrai sublimer ma chevelure avec un ton sur ton ou par un balayage ou encore en passant par des mèches... Perso, je ne connais pas mon pourcentage de cheveux gris..... Merci pour votre aide ☀️ À très vite

Doublesix

2018-08-05 19:28:30
J'espère que le moment venu, mes cheveux gris rendront bien et que je les aimerais tels quels. L'avenir me le dira :s Le gris va TB à la plupart des gens que je croise.

Le Cercle Parfait

2018-07-31 14:17:30
Perso je trouve les cheveux gris chez une femme comme chez un homme, super beau :) Mon homme a même pas 30 ans et il se trimballe avec des cheveux gris. Et j'e m'en bats les miches. Je le trouve plus beau au naturel en assumant ses cheveux qu'avec une coloration. Puis pareil pour moi. Je ne supporte pas les colorations. J'aime le naturel. Je prône le naturel ^_^. Après pour celles qui ont besoin de coloration, je peux comprendre. Ils existent des colorations naturelles donc à voir ;)

kathou

2018-07-29 20:32:45
Pour ma part, j'ai 52 ans et des cheveux blancs depuis mes 25 ans, donc ça fait longtemps. j'ai fait des couleurs chimiques depuis tout ce temps et malgré les copines qui de plue en plus tente le gris, je n'y arrive pas, j'ai vraiment l'impression que je prendrais 10 ans d'un coup et ça me gave ! Donc, comme je ne voulais plus des coloration chimique, je me suis lancé pour la première fois dans la colo végétale naturelle. j'avais l'apriori que c'était un vraie galère et finalement franchement pas de quoi flipper et le résultat est génial. très joli, beaucoup que les coloration chimique, donc je suis super contente et je continue, voilà tout !

Sovanny

2018-07-29 19:42:10
Comme je te comprend ! J'ai 22 ans et j'ai découvert mes premiers cheveux blancs à l'âge de 14 ans... Oui c'est possible ! Aujourd'hui j'en ai une bonne quantité éparpillés dans ma chevelure noire et j'ai pour l'instant décidé de garder mes cheveux naturels parce que je sais que je n'assumerais jamais l'entretien que nécessitent des colorations, moi qui ne vais chez le coiffeurs que 3 fois par an. Merci pour ton article qui me rassure un peu plus dans mon choix ;)

zenopia

2018-07-28 08:37:54
Perso, j'ai décidé d'arrêter les colos il y a un moment (faut dire que mon idéal capillaire c'était les mèches bleues ^^). Je vais avoir 42 ans et j'ai un bol monstre : dans la famille, on a une tradition de "joli gris"pas jaunasse pour un sou. Du coup, j'entre de plus en plus dans un "poivre et sel" plutôt harmonieux. Mais j'ai les cheveux courts donc ça aide peut-être aussi... J'utilise du shampoing "violet de mamie" (souvenirs d'enfance... ) et j'attends d'avoir un vrai gris qui déchire ^^ Bon week-end :) (rien à voir mais j'ai adoré la chronique sur "je ne suis pas google" cette semaine sur la première ! je riais toute seule dans mon bureau !!! merci !)

petitsruisseauxgrandesrivieres

2018-07-27 09:20:12
J'ai 41 ans et des cheveux gris (blancs ?), une jolie mèche juste devant, depuis ma dernière grossesse. Juste comme Gégé juste au dessus en fait ! Pour le moment je me refuse à des colorations à cause du prix, de la toxicité, de la galère des repousses-racines. et aussi pour assumer ma vraie tête, mon vrai âge, zut à la fin. Je me fais repousser les cheveux, que j'avais courts, en carré long : comme cela les cheveux blancs ont moins tendance à se dresser tout droit sur ma tête. Et je vais sans doute plutôt me diriger vers des soins qui les font briller, type henné incolore :-) Que de dilemmes cruels dans la vie des femmes !

Loritemaria

2018-07-26 14:43:02
Impossible pour moi. Je déteste mes cheveu au naturel. J'ai un rouge flamboyant et j'ai bien l'intention de le garder

Gégé

2018-07-26 12:35:35
J'ai 38 ans... des cheveux blancs depuis quelques années, miraculeusement localisés en une seule mèche à l'avant. C'est plutôt joli, donc je n'ai rien fait. Par contre depuis peu j'en vois apparaître l'un ou l'autre ailleurs, toujours dressés et frisés, ....pas top.... j'ai bien peur de devoir agir bientôt... mais j'hésite encore. Pas envie de devenir une esclave capillaire. Pas envie non plus de ressembler à une vieille hippie négligée. Mes filles détestent, et aimeraient que je les colore. Ma maman est toute blanche (cheveux courts) et c'est la grande classe. Bref, mon coeur balance.

inu

2018-07-26 12:34:29
Super conseils, merci! Vu que je dois être la seule nana sur terre qui déteste aller chez le coiffeur, je pense que je vais opter pour la solution laissez pousser tranquilou... J'ai 41 ans et just deux ou trois fils blancs, j'ai de la marge.

Magda

2018-07-26 12:20:27
37 ans, j'ai, comme toi, des cheveux gris depuis mes 25 ans... J'ai commencé par des mèches chez le coiffeur, vers 28-29 ans. A 32 ans, exit les produits chimiques et les centaines d'euros de coiffeur, je suis passée au henné (après avoir lu des dizaines et des dizaines d'articles, dont le tien). J'ai adoré, mes cheveux étaient magnifiques : brillants, épais, une jolie couleur... Et pour un prix minime. Mais le henné c'est très très très contraignant. En temps de pause, mais aussi en nettoyage de salle de bain, soyons réalistes. J'ai aussi testé une vraie coloration végétale chez le coiffeur (je suis sceptique quant à la composition de la coloration au henné de l'Oréal, j'aimerais bien savoir!) mais c'était trop cher pour moi (environ 120€ toutes les 6 semaines je n'ai pas le budget). Donc, j'ai espacé de plus en plus mes hennés pendant environ un an. Par fainéantise, surtout. Et mon dernier date de mars. Pour le moment je ne ressens aucunement le besoin de recommencer. Mais ce n'est peut-être pas définitif, je me laisse guider par mes envies (et ma fainéantise, on l'a bien compris ;-) ) C'est aussi pour moi une façon de faire ma mini-révolution. Mes cheveux blancs, c'est un peu mon drapeau : oui on peut être belle avec des cheveux blancs, même à 37 ans, avec des poils aux jambes, avec des cicatrices et tout le reste. Chacun son combat ;-)

Valérie

2018-07-26 11:50:33
J'attends de voir la colo au henné de Michaël, en septembre... Moi le gris, sûr que ça me fait prendre 10 ans. Donc pas trop pour tout ce travail pour un gris... Plus tard ou jamais, comme toi Chrys.

Delphine

2018-07-26 11:40:53
Il y a déjà quelque temps que j’étais passée au henné dans une démarche globale d’attention à ma santé et depuis 6 mois (soit mes 34 printemps), j’ai décidé de les laisser au naturel. J’ai de la chance : j’ai une coupe garçonne : en 2 mois, exit les restes de henné. Et ma couleur naturelle est blond cendré, aujourd’hui mêlée à des cheveux gris. L’ensemble donne un poivre et sel que j’adore! Qui a dit qu’en ca n’allait qu’a Georges Clooney, le poivre et sel? :-)

alex

2018-07-26 11:01:52
JA-MAIS on ne me verra avec des cheveux gris ou blancs!!! Plutôt crever. Ma mamie a continué à faire ses colos même à 83 ans; et je compte bien suivre son exemple!!!

Mlsre

2018-07-26 10:56:35
Mon roux naturel s'estompe de plus en plus et ce depuis mes 25 ans (je suis de ton âge). Si au début je refusais ça catégoriquement et me colorais les cheveux, depuis environ 1 an j'ai laissé tomber et je récupère plus un blond qu'autre chose, mais je trouve que mon cheveu est en bien meilleure forme, plus facile à coiffer. Je fais parfois une petite mousse colorante, mais j'en espace les utilisations aussi de plus en plus (et contre mon gré car le produit a été arrêté, beuhhhhhhhh) Bref, je ne suis pas encore 100% convertie ;o)