14 août SSLP (Salutaire Solution du Lâcher Prise) / Psycho de comptoir pleine de love

Coucou, je reprends le cours de ma vie…

Note préliminaire : pardonnez-moi si cet article est brouillon, je l’écris devant House of Cards et, en plus, j’ai tellement de choses en tête que ça se bouscule…

Beaucoup d’entre vous le savent, on m’a posé une prothèse totale de hanche en mai. A 45 ans, oui, c’est jeune, mais j’ai aussi découvert il y a un peu plus d’un an que toutes mes douleurs proviennent d’une polyarthrite assez agressive. Fin septembre, on me placera une seconde prothèse, de l’autre côté. Les autres os les plus attaqués sont le sacrum et les articulations des deux genoux. Souvent, les gens souffrent d’abord des mains, mais ce n’est pas mon cas.

Quoiqu’il en soit, je suis partie dans le sud pendant presque deux mois avec peu de douleurs : j’ai fait faire une énième infiltration à la mauvaise hanche avant de partir et la toute nouvelle s’est déjà très bien remise. En dehors de douleurs moyennes aux autres articulations auxquelles je suis désormais habituée, je viens de vivre presque deux mois « comme une personne normale ».

Et ça m’a permis de réfléchir pas mal.

Je ne sais pas combien de temps mon corps sera clément et j’ai envie de réaliser tous mes objectifs avant qu’il redevienne un frein.

Je me suis donc concocté un vrai programme en mode « that girl » version 50yo édition.

(That girl : tendance sur Tiktok and co montrant des femmes qui travaillent à leur mode de vie pour qu’il soit le meilleur possible. Et version 50yo édition, je veux dire que j’aurai 46 ans à la fin de cette année et qu’il me faudra bien 4 ans pour réussir ce que je souhaite réussir…)

J’ai été entre parenthèses

5 ans à ne pas pouvoir me mouvoir sans douleur. C’est long, 5 ans. J’aurai toujours mal, mais ça sera nettement mieux malgré tout et je peux améliorer le reste.

5 ans à réfléchir où me garer pas trop loin d’un rdv client, 5 ans à me demander s’il va y avoir des escaliers et comment les monter sans qu’on voit ma faiblesse, 5 ans à essayer de cacher aux gens que je ne peux pas marcher directement après m’être levée, 5 ans à être littéralement crevée parce que tout me demande trop d’efforts.

5 ans, en fait, à faire mon job et le minimum vital avant de comater dans le canapé.

Ça exprime assez bien mon ressenti. (Photo by Eutah Mizushima on Unsplash)

La seule accalmie à laquelle j’ai eu droit a été une accalmie de trois semaines lors de ma première double infiltration (les autres n’ont plus fonctionné sur ma pire hanche, celle qui est désormais équipée). Durant cette accalmie, j’avais repris le sport et repeint mes toilettes. Autant vous dire qu’en trois semaines, les bienfaits du produit étaient annulés (ici, j’ai quand même été prudente, ça a tenu 7 semaines mais ça y est ça se réveille mais j’y étais préparée).

J’ai décidé, donc, une fois ma nouvelle hanche posée, de me reprendre pour de bon, de redevenir moi, pour de bon.

Il va me falloir beaucoup d’énergie pour ça et j’ai bien l’intention de tout faire pour l’avoir et de ne rien laisser se mettre dans mon chemin.

L’immense chance de pouvoir bouger

On ignore souvent que c’est une chance. Mais c’en est une. Et je réalise que c’est fabuleux. Je compte bien, donc, en profiter au maximum.

J’ai pris beaucoup de temps pour me renseigner sur la façon de ralentir l’évolution la polyarthrite et de conserver des articulations aussi mobiles que possible et une seule réponse : bouger au maximum.

Moins je bougerai, plus mon corps se racrapotera sur lui-même. C’est hors de question.

Ici, je marche pas mal. Pas encore 10.000 pas mais jusque 8.000. J’ai trouvé des vidéos sur Youtube qui permettent de marcher en musique (chez soi : je me connais : autant marcher ici me plait, autant marcher en Belgique me laisse froide). Il faut entre 45min et 1h15 pour marcher 10.000 pas (selon la vitesse). Je compte donc caser ça aussi souvent que possible (j’ai mis tous les jours dans mon agenda mais soyons honnêtes, je sais que je ne le ferai pas).

J’ai envie de pouvoir faire des choses toutes bêtes, comme ici, pouvoir simplement me coucher sur le sable. Je ne le fais plus parce que c’est trop compliqué pour me relever sans aide. Donc je reste dans une chaise. Alors que j’adore me coucher sur le sol, avouons-le. J’ai envie de pouvoir aller dans des manèges, sans avoir peur des coups. J’ai envie de pouvoir faire la file sans avoir l’impression que mes hanches et mon dos vont se couper en deux.

Quoiqu’il en soit, j’ai l’intention de marcher plus souvent. Et dès que ma seconde prothèse sera ok, je reprendrai la Zumba (hyper défoulant), le Pilates et le Stretching.

Mon objectif final est de pouvoir reprendre de vrais cours du type danse contemporaine et fitness actif d’ici à mes 50 ans.

Perdre ce poids qui me pèse

L’arrêt total du sport a été fatal pour moi. Pendant 40 ans, j’ai pesé entre 55 et 65 kilos. J’étais même persuadée que je n’avais pas tendance à grossir.

Sauf que je n’avais pas réalisé que le sport était à ce point mon défouloir. En arrêtant, non seulement j’ai pris de poids parce que je ne bougeais plus, mais pire : j’ai compensé mon stress par la nourriture. Le bilan ? 25 kilos de plus (oui, je vous laisse faire le calcul, hum).

À porter, c’est un enfer. Sans compter l’impact sur mes articulations qui n’ont vraiment pas besoin de ça.

Donc, sur ma to-do, bien entendu, il y a la perte de poids.

Je n’ai pas d’objectif physique. Je m’aperçois désormais que de toute façon, même au plus mince, j’ai toujours cru que j’étais trop grosse et je n’ai jamais la moindre idée de ce à quoi je ressemble au quotidien. Dysmorphie, bonjour !

Je veux juste revenir à un IMC correct et retrouver mon corps mobile et léger. Celui qui savait danser. Retrouver un corps qui n’a pas trop chaud à chaque pas. Un corps qui rentre dans les vêtements que j’aime. Me retrouver en somme.

Il est temps que je reprenne le contrôle de cet outil de travail et de vie que j’ai négligé si longtemps.

Je reprends donc ce qui fonctionne le mieux pour moi : le déficit calorique.

Retour au déficit calorique

Rappel du déficit calorique : il faut calculer votre métabolisme de base et en retirer un certain nombre de calories au quotidien, sans descendre trop bas. Vous pouvez calculer votre métabolisme basal ici.

En tant que sédentaire, mes besoins énergétiques avec une vie sédentaire sont de 2089kcal. Je peux n’en consommer que 1589kcal et donc puiser 500kcal dans mon stock corporel. Pour vous situer, il faut environ « économiser » 7.000kcal pour perdre un kilo. Soit 14 jours pour perdre un kilo.

Pour peu que je fasse une activité qui me permet de dépenser 300kcal c’est 300kcal que je peux « manger » en plus. 10.000 pas, selon votre corps, c’est 300 à 400kcal.

J’ai donc réinstallé Lifesum (une app qui permet de suivre sa consommation calorique + énergétique) et je suis ça de près.

J’aime beaucoup aussi suivre The Fitness Chef (Graeme Tomlinson) sur Instagram et TikTok : il dédramatise beaucoup les régimes. Il rappelle qu’un jour où vous vous faites plaisir ne ruine pas un régime. Et de fait, ça ne fait qu’une consommation ponctuelle qui entre dans un calcul long et complexe.

20 kilos, ce sont 280 jours de déficit calorique.

Et selon les activités sportives que j’aurai pratiquées, je peux vous dire qu’entre 1500 et 1900kcal, c’est vraiment pas mal. Cela fait un mois et demi que j’ai repris ça ici. Je devrais donc avoir perdu environ 2 kilos (je ne me pèse pas ici). Ca peut semble extrêmement peu et lent, mais vous savez quoi ?

J’ai mis 5 ans à dégringoler physiquement, je n’ai pas besoin de remonter la pente en deux semaines. Ça prendra le temps que ça prendra.

(Et ce n’est pas grave)

J’ai aussi prévu de me commander des plats chez Fresheo : je n’éprouve aucun plaisir à cuisiner. Ici, ce sont des plats tout faits, sains et avec des calories raisonnables. Je ne souhaite pas perdre du temps à faire des trucs que je n’aime pas quand c’est possible d’utiliser mon temps plus efficacement.

Centrer mon job sur ses objectifs

J’ai de gros projets professionnels dont je vous parlerai plus tard. Je sais qu’il m’arrive souvent de m’occuper de bien d’autres choses que ce qui est réellement important dans ce job.

J’ai pris le temps, durant cet été, de planifier des objectifs et une organisation pour y parvenir.

Par contre, j’avais tendance, en Belgique, à faire des journées de 9 ou 10h très souvent. J’ai décidé de me fixer de vraies heures de travail fixes (en dehors des rendez-vous clients évidemment) et de me garder trois heures le samedi et trois heures le dimanche pour les trucs en plus.

L’objectif est de faire réellement 8h par jour sans déborder, pour caser le sport et les activités parallèles qui, finalement, me permettront d’être meilleure pour atteindre mes objectifs.

Photo by Isaac Smith on Unsplash

Je ne vais pas m’étendre sur le sujet parce que c’est une partie totalement différente de ma vie mais revoir mon organisation me permettra de mieux avancer, j’en suis sûre.

Une maison comme j’aime

Les travaux à la maison ont avancé en mon absence mais il reste pas mal de boulot. La cuisine sera à moitié placée à mon retour et j’ai prévu de la ranger petit à petit jusqu’à ce qu’elle soit exactement comme je veux qu’elle soit.

Quand la salle de bain et la cuisine seront terminées, mes derniers travaux concerneront l’aménagement de mon bureau en VRAI bureau. J’aimerais y créer un petit coin vidéos pour réaliser des vidéos pour Flex for Immo (et Flexvision en général) et, si j’en ai le temps, des vidéos pour Imparfaites parce que ça continue de me distraire.

J’aimerais un espace de travail agréable pour pouvoir bien scinder mes activités et m’y enfermer quand je suis concentrée. Je vais tout faire pour faire ça d’ici décembre.

J’aimerais, au fond, que ma maison soit « simple » à utiliser tout en étant apaisante. C’est en très très bonne voie et j’en suis super heureuse. (Merci d’ailleurs aux quelques personnes qui y contribuent et surtout Chris qui, je le sais, lira ces lignes en se marrant : je compte bien te mettre encore à contribution pour le bureau, prépare-toi 🤣)

Pour finir, mais ce sera pour plus tard, j’aimerais aménager ce satané garage/buanderie mais il va me falloir débloquer un nouveau budget donc ce sera pour plus tard (oui, j’aimerais une buanderie façon Pinterest mais ça coute deux bras en vrai et j’ai déjà mis mes deux bras dans le reste).

Ecrire, enfin

Ça reste mon rêve ultime. Sauf que ce rêve, je pense que je le voyais un peu grand. Je voulais être Anne Rice sans en avoir le temps ou l’énergie.

Cet été, j’ai consacré pas mal de mon temps libre à lire des auteurs tout droit issus de Wattpad et Fyctia. Et je me suis dit que finalement, je ne rêve pas tant d’être publiée que d’écrire. C’est raconter une histoire qui m’amuse. Je n’ai pas envie d’en vivre : j’ai été publiée une fois et je sais qu’on n’en vit pas à moindre de vendre à mort (sincèrement, on gagne dans les 80 cents par bouquin vendu et la majeure partie des gens se prêtent les livres ou attendent qu’il sorte à la bibliothèque donc à moins de vendre des milliers de bouquins, c’est mieux d’en rester à un loisir).

Donc je pense écrire des histoires pour m’amuser, des histoires aussi légères que celles que je lis parfois, bref, des romans girly sans importance, mais distrayants.

Photo by Ilya Pavlov on Unsplash

J’ai prévu un petit moment dans ma semaine pour ça et j’aimerais VRAIMENT m’y tenir.

Cependant, je vous avoue que c’est la partie de ce petit bilan que je crois le moins pouvoir tenir. Je sais qu’au moindre coup de pompe, je baisserai les bras et choisirai mon canapé.

Qu’on me raconte des histoires

Cette année, j’ai lu 22 romans et 12 livres professionnels. (Nous sommes en semaine 33). Soit environ 1 livre par semaine.

J’aimerais parvenir à 52 romans par an.

Ce sont les séries et les films qui grignotent mon temps de lecture, mais c’est une autre de mes passions : j’aime qu’on me raconte des histoires, plein.

L’an dernier (2021), j’ai décidé d’arrêter totalement la télé dans ma chambre durant la semaine. Et j’ai tenu, c’est d’ailleurs ça qui m’a permis de lire 22 romans au final. Je prévois donc tout simplement de monter un peu plus tôt tous les soirs et de tenter de ne pas allumer la télé les vendredis et samedis soirs où je faisais exception. Qui sait, je supprimerai peut-être un jour totalement la télévision de la pièce !

J’ai réinstallé Goodreads pour suivre ma progression et TV Time pour le suivi de me séries et films. Je vais essayer, de ce côté-là, de ne regarder que ce qui m’intéresse vraiment : il m’arrive de finir toute une série qui ne m’emballe même pas, juste par principe. L’application TV Time permet de voir ce qui sort, de classer en « à voir » ou « sans intérêt » et permet aussi de supprimer des séries de sa liste une fois qu’on a testé des épisodes.

Autant vous dire que ma liste de « à voir » est très très longue mais au moins, j’ai de quoi faire et avec de la qualité.

Ce blog comme témoin

Je n’écrivais plus ici que quand je devais aller à la radio. Et parfois, je dois vous avouer que je m’en souvenais la veille au soir et que j’écrivais en vitesse.

Avant, ce blog était mon autre défouloir, l’endroit où je racontais mes histoires. Puis, je ne sais pas, il s’est perdu un peu. Peu de gens lisent encore vraiment de toute façon (ceci dit, que j’écrive ou pas, il y a toujours 2600 personnes qui lisent des articles toutes les semaines, c’est drôle de voir la vie de ce blog continuer sans moi).

Et tout ça quasi sans mon intervention…

Moi, je n’y voyais plus trop d’intérêt.

Ces derniers temps, je me suis dit qu’au départ, je n’écrivais pas pour qu’on lise, mais exactement comme je le fais aujourd’hui, je m’écrivais à moi-même et par hasard, certains me lisaient.

C’est Instagram qui a, essentiellement, perverti ma vision des choses.

Je ne souhaite plus, aujourd’hui, me servir de mon blog pour autre chose que son objectif de départ : le partage pur et simple. Journal témoin de mes pensées, qui ne sont ni plus ni moins intéressantes que les vôtres mais qui peuvent faire écho parfois.

Je ne vous demande pas de me lire. Je vous propose simplement, si l’un ou l’autre de ces thèmes vous intéresse et que vous aimez lire, de retrouver ici un peu d’inspiration : d’autres m’inspirent et me font du bien. J’aimerais qu’il en soit de même pour vous. Peut-être…

Tu pourrais aussi aimer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

commentaires

jean-raymond charlier

2022-09-30 12:09:26
Eh ben??? Ta nouvelle hanche t'empêche d'écrire???

jean-raymond charlier

2022-09-24 17:49:32
Eh ben? Nouvelles hanches, et on écrit plus???

htwst

2022-08-27 07:27:25
Coucou, toujours contente de te lire, bravo pour tes objectifs, les suivre me motiveront pour les miens ! Continue d'écrire, c'est toujours agréable de te lire et de suivre tes idées.

Gianina

2022-08-27 06:21:41
Buna (Salut) 😊. Merci pour ces mots... j'ai tout lu, pour un samedi matin. Tu m'inspire et j'aimerais bien m'organiser, comme toi, et penser à moi d'abord avant de penser aux autres. J'apprends toujours des nouveaux "trucs" avec toi et pour moi c'est enrechissant,ce que j'aime chez toi c'est surtout ta sincérité et ta franchise. Un jour, j'espère te(vous) rencontrer dans la vraie vie. Oui,oui je le souhaite, parfois l'univers realise les souhaits ☺️. Bon week-end et courage avec les soucis de santé !

Lilipuce

2022-08-27 06:15:58
Je te souhaite de tenir régulièrement tes objectifs. Ça me donne envie de faire mon bilan des derniers mois et objectifs pour la suite. 😊

Mlsre

2022-08-17 14:05:04
Je fais aussi partie du "peu" de gens qui te lisent ici :-) Je n'accroche pas (plus) du tout à tous les réseaux sociaux... mais reste fidèle aux blogs...! Prends soin de toi.

Laure

2022-08-15 07:43:02
Beau programme ! J’ai hâte de suivre cette aventure. Bon courage

Marie

2022-08-15 06:18:08
Merci beaucoup d'avoir écrit à nouveau. J'aime te lire.

Nath

2022-08-14 20:26:44
Coucou! Je peux te dire que je guette tes articles avec impatience depuis des années, et que j'adore toujours te lire. Tu dis que tu écris surtout pour toi, et bien, au final, je trouve que ce sont les gens qui écrivent pour eux qui sont les plus passionnants à lire! A très vite ou à une prochaine fois lointaine, selon ton inspiration, mais toujours avec plaisir! Nath

RUYTINX dehyse

2022-08-14 18:00:44
OHOH Quel programme..!! je suis cela de très pres

Judith

2022-08-14 17:05:56
Quel article inspirant ! j'espère que tes projets d'écriture se réaliseront !

Sandy

2022-08-14 14:52:07
" peu de gens lisent ..." Je fais partie de ce "peu" et je suis heureuse de vous retrouver dans ce format ❤️