Je sais, chaque année j’écris qu’il vaut mieux ne pas avoir de bonnes résolutions. Cette année, je change d’avis et je m’attaque à mon budget, pas comme les imbéciles quoi…

L’autre jour, j’étais tranquillou dans mon lit à surfer naturellement sur Facebook. Là, je vois ce supeeeeeer boucleur à cheveux fabuleux qui manquait à ma vie. Si, si, je vous jure : un boucleur de dingue présenté dans une vidéo de 30 secondes absolument convaincante où tu voyais bien que ta vie serait plus simple avec ce boucleur qui te ferait une boucle parfaite en quelques secondes. 

Combien ? 29€ en promotion au lieu de 69€. Une économie de 40 balles que j’allais faire comme ça, depuis mon lit. Easy ! (C’est plus ou moins ma vision du budget : quand je n’achète pas au prix plein, c’est que j’économise, ça vous situe l’angoisse…)

Je paie en 2 secondes puisque mon PayPal, relié à mes comptes et à ma visa est configuré pour payer rien qu’avec mes empreintes de doigts. 

Le lendemain soir, je me suis arrêtée net devant une serviette spéciale pour sécher les cheveux qui donnait l’impression de sécher les cheveux en quelques secondes.  Un peu plus tard, bam, une crème qui a l’air fabuleuse et qui donne un bel éclat à la peau. Quelques jours plus tard, hop, voilà la newsletter de Zara avec une magnifique robe hyper stylée. La semaine suivante, c’est un rendez-vous client qui ne se passe pas comme j’aurais voulu. Déception, énervement, oh, un magasin ! Oh, un sac ! Plus tard, un rendez-vous client qui se passe super bien, faut fêter ça ! Hop, une paire de chaussures ! 

C’est comme ça que dernièrement, je me rends à Paris pour un petit séjour à Disney et voilà ma carte visa qui ne passe pas pour payer l’hôtel. Au début du mois hein ! Bon, je vous rassure, j’ai une petite carte visa parce que je me connais. Mais quand même, elle était vide. Mes achats en ligne l’avaient donc grillée sans que j’aie la MOINDRE idée de ce que j’avais bien pu acheter ! Voilà où en est mon budget les gars !

Révélation de fin 2019 : je fais vraiment n’importe quoi avec mes sous. Ok, j’ai prévu mes arrières, je paie ma maison, des épargnes et compagnie, rassurez-vous, mais investir 2000 ou 3000 euros dans un truc important, genre voyage, meuble ou imprévu plus important, c’est chaud patate sans aller toucher à mon épargne (qui n’est pas prévue pour ça). 

J’ai donc pris la ferme décision de corriger le tir en 2020. Ce sera l’année que je terminerai avec un petit matelas de secours en décembre ! 

Voici donc ce que j’ai mis en place début de ce mois. Et juré, actuellement, je m’y tiens. La difficulté majeure sera, me connaissant, de ne pas me dire fin janvier « oh, il me reste encore ça sur le compte courant, fais péter je m’achète un sac ». 

Résolution budget numéro 1 : 

Je planifie. J’ai prévu des listes à cocher dans un google Keep avec les dépenses courantes et tout le tintouin et en plus de mes épargnes classiques, j’ai prévu des épargnes dont je vous parlerai plus loin. Je sais donc précisément en début de mois ce qu’il me reste pour la vie quotidienne. Je suis supposée ne pas dépasser cette somme. D’ailleurs, c’est simple : je prends du cash comma ça, pas de risque. 

Conseil 1 : tout budgétiser, en déduire ce qui reste pour les « dépenses » et ne garder que cette somme sur soi (et la regarder s’amenuiser petit à petit)…

Résolution budget numéro 2 : 

Je note tout. Plus question de claquer 600 balles sans savoir où ils sont partis. Même quand j’achète un coca, je le note dans une note dans mon téléphone. Eh ben je vous jure que rien que ça, c’est un sacré frein. L’air de rien, rien que hier, je me suis aperçue que j’ai dépensé 100 balles juste en achetant des babioles aux soldes (60 euros pour un sac, deux trousses et une pochette chez Parfois – pour Lola et moi, je précise – et à -70%… bon d’accord moi aussi je sens que je ne suis pas encore totalement safe ^^), un bouquin pour le train et des machins à manger pour mon retour de Lyon. 

Mais en tout cas, ces notes m’ont empêchée plus d’une fois d’acheter une connerie puisque je déduis de mon montant à dépenser du point 1. C’est toujours ça de pris.

Conseil 2 : décompter chaque petit achat du montant du point un dans une note sur votre téléphone. Ca calme.

Résolution budget numéro 3 : 

Je révise mes abonnements. Je suis abonnée à des conneries : des apps, des chaînes de télé que je ne regarde pas etc. Ben là, j’ai fait le tour et j’ai supprimé. Je prévois aussi de chercher un meilleur abonnement pour le téléphone de Lola : j’ai pris le plus facile chez mon opérateur télé et je suis certaine qu’il y a mieux. 

Edit : à l’heure où je relis ce texte, j’ai trouvé en effet un illimité à 29€ alors que je payais 36€ pour un abonnement limité. (économie de 84€ pour l’année en 10 minutes sur internet…)

Conseil 3 : faire le tour de tous les abonnements, même les plus petits et voir s’il existe moins cher et s’ils sont nécessaires.

Résolution budget numéro 4 : 

J’ai budgétisé et réorganisé mes courses alimentaires… Je faisais les courses en ayant faim, en prenant tout ce qui me faisait envie et comme le premier jour je n’avais aucune possibilité de tout manger, et d’autres envies le lendemain, j’ai plutôt noté les plats qu’on aime bien Lola et moi et listé des obligations etc. Sur base de ça, je prévois un ou deux tests de plat par semaine et UN coup de coeur débile. Et truc de fou : j’ai prévu également de préparer mes repas de midi (oui parce que quand j’ai fait le calcul, mes sandwiches et autres salades me coûtent une jolie robe, et moi, la conversion en robe, ça me parle). 

Conseil 4 : repenser ses courses alimentaires.

Résolution budget numéro 5 : 

A mon épargne retraite et mon épargne enfant, j’ai ajouté des épargnes auxquelles je n’ai jamais vraiment accordé du temps : 

  • Un vrai fond d’urgence : ce machin pour quand le frigo ou la machine à laver se meurt d’un coup d’un seul alors que t’as déjà acheté douze robes ce mois-ci. 
  • Un fond vacances : d’ordinaire, je pars en vacances une fois par an avec l’argent de mon compte épargne. Ben c’est terminé. Mon compte épargne restera désormais mon compte épargne. J’ai un fond prévu pour les vacances, comme les grandes. 
  • Un fond « dépenses de luxe pour la maison », genre ce canapé merveilleux que j’aimerais avoir mais qui s’est transformé par erreur en paires de chaussures.
  • Un fond cadeaux : chaque année, tu sais bien que les anniversaires des uns et des autres et les fêtes vont se repointer et moi, chaque année je tombe des nues. Ben voilà, maintenant c’est budgétisé. Et quand je me rends compte que je dois mettre pas moins de 120€ de côté par mois pour des cadeaux, ben ça calme sur mes envies de bracelets et écharpes. 

Résolution budget numéro 6 : 

J’ai tellement traqué mes dépenses sur 2019 qu’en les alignant, je peux vraiment savoir comment les étaler. J’ai traqué tout : les achats scolaires, les dépenses sportives de Lola, le coiffeur, les transports, les médicaments, les timbres, un peu tout en somme. Des trucs qui n’étaient JAMAIS entrés dans mon listing d’achats et qui, au bout du compte, me donnaient l’impression que j’avais plus que réellement. Une fois listés, la réalité (méchante), m’a appris que j’avais un nombre limité de coups de coeur à avoir quand même.

Conseil 6 : traquer les dépenses de 2019 qui seront récurrentes en 2020.

Résolution budget numéro 7 : 

Elle paraitra contradictoire mais il parait qu’elle a fait ses preuves. Je délègue (et donc je paie quelqu’un) les choses que je peux déléguer et remplacer par du travail efficace. Si je peux travailler pour un client pour un tarif horaire intéressant, aucun intérêt à ce que je nettoie ma maison quand un titre-service coute 10€. Je reste gagnante si je produis pendant ce temps. 

Conseil 7 : payer pour déléguer si on peut remplacer par du travail plus efficace.

Résolution budget numéro 8 : 

Je revends  ce que j’ai accumulé et qui ne me sert plus. Oui, je sais j’ai dit que j’arrêtais Vinted, ben y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Il faut que je me débarrasse du trop plein et tant qu’à faire, même pour pas grand chose, je récupère un peu de mes bêtises et je fais de la place. 

Conseil 8 : revendre les choses inutiles !

Bref, vous l’aurez compris, cette année, je finirai avec des épargnes de partout et une maison plus vide. Des trucs en ordre, la possibilité d’acheter un canapé canon, zéro angoisse à l’idée de voir mon frigo mourir, et un budget précis pour chaque élément de ma vie. Tout le reste est très organisé. Aucune raison que je ne maitrise pas ce pan de moi !