Avoue-le que toi aussi, cette phase cheloue de la vie du monde est en train de te rendre chèvre, toquée, dépressive ou presque et en tout cas de fort fort mauvais poil ! Oui, crie avec moi “j’en ai plein le c… de 2020, rendez-moi 2019 bordel !”.

Ca va mieux ?

Bon, maintenant qu’on a éructé en choeur, passons aux choses sérieuses et évoquons ensemble les solutions pour déstresser malgré nos vies hyperactives (même à la maison).

Je vous propose ma routine finale de la journée, que je télétravaille ou non, celle qui fera que je n’irai pas me coucher comme une pile électrique prête à baver dans la poubelle.

Je me lave

Ouais, je suis une fille propre. Mais en vrai, tout ce qui ressemble de près ou de loin à une baignoire ou à une douche est synonyme de spa dans ma tête.

En fait, quand je rentre du travail (ou quand j’arrête de travailler si je télétravaille), j’ai besoin de marquer clairement la fin du cycle. Pour cela, l’idéal pour moi est de rentrer et de me doucher ou de prendre un bain.

Alors bien entendu, pour les mamans de petits, c’est plus galère puisque c’est pile le moment où ils ont besoin de vous. Je sais que mon rituel du soir, quand Lola était petite, c’était APRES son coucher (quand elle voulait bien dormir). Mais ça marche aussi pour passer de la vie de maman poule à la vie de lady fatiguée !

Mon bain est TOUJOURS (Tou-jours) accompagné d’huiles essentielles ou de machins qui bullent.

Pour le moment, mon chouchou, c’est lui :

Je change de tenue

Exit les pompes qui font mal ou la tenue de combat, vive la tenue comfy douillette. Et cette tenue, à mes yeux, se doit d’être mignonne aussi, rapport au fait que si je me croise dans le miroir en tenue pourrie, ça me déprime.

En télétravail, j’essaie de m’habiller raisonnablement sympa/confort et je me change quand même en fin de journée.

Donc après la douche ou le bain, c’est super mignon pyjama et pantoufles.

La soirée peut commencer, je suis l’image même de la détente.

Je prépare ma tenue du lendemain

Je me force (mais c’est pas simple) de continuer à m’habiller tous les matins. Et crois-moi, si ce n’est pas prêt le matin, je zappe l’affaire.

Donc le soir, je prépare pour le lendemain. Ca me fait un truc en moins à penser et comme j’aime tout plein la mode, si j’ai fait un bel ensemble, ça me motive pour le lendemain. Ca peut paraître bizarre, mais ça compte vraiment dans mon moral même si la tenue c’est juste un super jogging mignon d’intérieur (pas un pyjama : si je passe au pyjama, dans une semaine, je suis en dépression).

Je ne cuisine pas, je réchauffe

(Où vous aurez compris que je mange mon repas du soir en pyjama et que j’assume totalement).

J’ESSAIE, autant que faire se peut, de ne pas devoir cuisiner en semaine. Donc soit j’ai tout préparé le dimanche (je vous jure que je fais de mon mieux) et je n’ai plus qu’à sortir le tout du congélo SOIT c’est un peu la merde (donc je m’applique vraiment à prendre de l’avance).

Même en télétravail, et donc “rentrée” plus tôt, je préfère vous écrire un article qu’apprendre à cuisiner. Que veux-tu, chacun sa came.

J’ai toujours dans le congélo au cas où :

  • Des pizzas
  • Des crêpes au fromage (tu ajoutes une petite salade fraîche sur le côté et c’est cool)
  • De la bolo (que je fais en quantités impressionnantes parfois)

Depuis quelques temps, je me suis mise aussi aux plats mijotés le weekend parce que c’est facile à faire et qu’une fois au congélo, ça n’attend plus que toi.

Et puis sinon, j’ai pris soin d’aller chercher quelque chose de tout fait parce que si je dois cuisiner, comme je n’y prends aucun plaisir, ça gâche ma soirée.

Evidemment, ça ne vaut pas pour celles qui aiment ça : j’imagine que c’est un moindre effort…

Tout le monde aide

Tout ça, c’est une histoire de collaboration : pendant que je prends mon bain, il est normal que les autres mettent la table. Je cuisine pendant le bain des uns et des autres. Et enfin au final, on débarrasse en commun.

En gros, je n’estime pas que je suis la seule à devoir le faire ou, comme certaines dames de ma connaissance, que je suis la seule à SAVOIR le faire !

Bref, le soir à la maison, tout le monde s’y met.

On range un max avant de se poser

Je DETESTE (et ça vaut bien les majuscules) devoir ranger avant d’aller dormir alors que je suis à moitié assoupie déjà. Et je DETESTE me lever le matin et voir du bordel.

Donc je ne me pose QUE quand les restes du repas et compagnie sont rangés.

Pour ça, j’ai mon super aspirateur de la mort qui ne prend ni place ni poids et qui prend 2 minutes pour passer partout et l’équipe collaborative permet de faire tout ce qui est à faire en 5 minutes montre en main.

Je suis de tout coeur avec vous…

C’est pas simple, cette période, mais on va se serrer les coudes et tenir la barre.