Dernièrement, nous étions coincées près du Kinepolis pour l’après-midi, à attendre Lola. Plutôt que ne rien faire, nous avons choisi d’aller voir un film, tant qu’à faire. Mais le seul qui passait à l’heure prévue était Bis. Nous étions tout sauf emballées. Nous nous sommes convaincues en pensant aux Nachos…

BIS-film

pitch

Eric et Patrice sont de très vieux amis. Patrice (Kad Merad) est marié (avec Alexandra Lamy) depuis toujours et s’ennuie dans sa petite vie tranquille de gynécologue très reconnu. Eric (Franck Dubosc) est un restaurateur divorcé qui se tape tout ce qui bouge et est poursuivi par les impôts.

Un soir de grosse beuverie, ils se confient leurs regrets. Ils chutent ensuite dans un escalier et se réveillent en 1986. L’occasion de recommencer leurs vies autrement.

avis

Après dix minutes, j’étais plongée dans une terrible mélancolie. En réalité, même si certains passages sont drôles, c’est avant tout un film sur le regret.

Le retour en 1986 est superbement réussi : tous mes souvenirs m’ont sauté à la figure. Avec plaisir, certes, mais aussi avec nostalgie évidemment. La bande annonce est bien choisie, les looks amusants, et les personnages secondaires parfaits (big up à Darmon et à Julien Boisselier, les papas des héros, qui m’ont tiré pas mal de débuts de larmichettes…)

On n’est pas dans un GRAND film, mais on est malgré tout dans un joli film qui fera plaisir à ceux qui ont connu les années 80 et à tous ceux qui aiment les histoires un peu sentimentales. C’est tendre, attachant et je me suis même réconciliée avec Franck Dubosc.

Un film qui vous donnera envie de dire à vos parents que vous les aimez, qui vous forcera à vous rappeler pourquoi vous avez choisi votre vie et qui sait, si vous êtes plus jeunes, qui vous convaincra de bien la choisir dès maintenant.

Une petite bande annonce?

signature