On me dit toujours que j’ai trop trop de la chance d’être blogueuse parce que je peux tester tout un tas de trucs que je n’aurais jamais testés sans ça.

Honnêtement c’est vrai. Je reçois des tas de colis merveilleux, remplis de crèmes, de parfums et de petits flacons mais sachez-le, je n’ai pas QUE des trucs normaux à tester, nenni nenni. Allez, je vous raconte !

Le colis d’insectes

Parfois, on m’envoie des colis sans me demander si ça m’intéresse. Donc après, libre à moi d’en parler ou non évidemment. Eh ben ce colis là, j’en ai parlé ! Le colis arrive, je l’ouvre et, sachant que j’ai une aversion pour tout ce qui grouille, je me retrouve nez à euh… nez à ça n’a même pas de nez… Je me retrouve face à des sachets de vers, de la farine d’araignée et autres sucettes au scorpion (avec le scorpion bien visible dedans naturellement sinon c’est pas drôle). Prenant mon professionnalisme à deux mains, j’ai goûté les petits vers et en effet, ça goûte la noisette et n’a pas grand intérêt, mais les sauterelles grillées, je n’ai pas pu. J’avais rien demandé, j’étais pas venue là pour souffrir, ok ?

La remise au sport

Alors celle-là elle était belle : c’était une collaboration avec une grande marque d’eau dont le message parlait de remise au sport. On me proposait donc d’apprendre la course à pieds pour terminer par une course de 10 kilomètres à Paris.

Je déteste le sport, il faut le savoir. Mais comme tout le monde, je sais que c’est important. Je trouvais que c’était un beau message et qu’au moins, ça me motiverait à faire un effort.

J’ai donc rencontré un coach qui m’a entraînée pendant 6 longues semaines.

C’est donc là que j’ai appris que j’avais des hanches en vieux papier mâché et que j’avais plus d’arthrose que ma grand-mère. Mais j’ai couru dix kilomètres de nuit avec des néons fluos en forme de flamants roses…

En vrai, une horreur.

La semaine de shakes

C’était l’époque où ça ne me gênait pas d’encourager les gens à tenter de perdre du poids vu que c’était une obsession chez moi alors qu’à l’époque je faisais 56 kilos pour 1m65 (mais qu’on est con quand on est jeune…)

J’ai donc accepté de tester une semaine d’alimentation en shakes. Pas mauvais hein les shakes. Mais shake vanille le matin, shake pseudo-bolognaise à midi, shake saucisse frites le soir, c’est middle.

Sans compter qu’après trois jours je voyais des étoiles et je peux vous dire que ce n’était pas une expression du bonheur mais simplement une bonne petite hypoglycémie des familles.

L’épilateur visage qu’en vrai c’est un rasoir

J’ai carrément refusé d’en parler sur le blog ensuite mais on m’avait proposé de tester une super solution contre les poils du visage. Tu dégaines l’engin et tu le passes sur ton visage qui devient tout lisse, le tout sans douleur.

Oui, sans douleur, je confirme : parce que c’est un rasoir électrique. Je me suis donc rasé les joues. Et j’ai maudit la pub qui omettait ce détail.

Le Flawless, présenté partout comme un épilateur est un rasoir. Un ra-soir.

Donc ça c’est à peu près ce qu’on voit partout. Un mensonge et une belle grosse arnaque financière.
Ca c’est la version au juste prix en honnête.

Le chocolat fourré

Moi, je ne dis jamais non quand on veut m’envoyer du chocolat. Là, c’était une marque qui s’appelait Micro quelque chose.

Moi quand je lis “micro”, je pense petit. Je ne pense pas vers.

C’était, encore, un chocolat aux vers. L’idée me donne encore des boutons parce que je m’en suis aperçue en mordant dedans en conduisant. Je suis faible et en plus, distraite.

La fish pédicure

L’idée de laisser des petits poissons me faire ma pédicure aurait pu me dégoûter mais non, pas trop.

J’ai donc courageusement plongé mes petons dans une bassine où se promenaient des centaines de poissons minuscules qui sont supposés ensuite bouffer les peaux mortes (l’idée me dégoute bien un peu quand même).

Résultat ? Ben rien. Je veux dire : pas d’avant après de ouf. Juste rien. C’est l’expérience finalement la moins étonnante de toutes puisque je n’ai eu aucun résultat. Immensément inutile donc.

Mon corps dans une cuve à -180°

Je ne sais pas pourquoi j’accepte de m’imposer des trucs pareils mais oui, j’ai testé la cryothérapie corps entier. Avec un kiné, rassurez-vous, mais quand même. Ce furent les trois minutes les plus longues de ma vie.

L’eyeliner en stickers…

Je ne sais pas qui a pu avoir une idée aussi débile mais y a pas d’autre mot, c’est débile. C’est donc un petit sticker qu’on prélève et qu’on colle sur sa paupière pour remplacer l’eye-liner. Je vous le donne en mille : tous les yeux n’ont pas la même forme ! Ehhhhh non ! Donc ça a donné quoi ? Ben moche pourquoi ?

Vous en voulez encore ?

J’ai aussi reçu des bombes pour les WC, à la vanille mais en forme de crottes, des bigoudis en forme de fraises, absolument impossible à poser, un dentifrice au bacon, des petits machins en plastique à insérer dans le nez pour en modifier la forme (il parait que c’est tendance en Asie), une coque de téléphone avec palette de rouges à lèvres intégrés (moches évidemment sinon c’est moins drôle), on m’a même envoyé un fond de teint pour… le vagin. Oui oui ! (Non, j’ai pas testé).

Le top 3 de mes colis les plus cool ?

Mais oui, j’ai reçu aussi de super trucs :

  • le colis d’Apérol que je recevais tous les mois un été.
  • quand je reçois des collections de rouges à lèvres entières (coucou Lancôme !!!)
  • les colis des Blondinettes (mes bijoux et foulards favoris) qui arrivent comme ça, par surprise, un matin
  • tout ce qui a ressemblé de près ou de loin à un soin chez l’esthéticienne et qui comporte les mots “massage” et “détente”
  • les colis qui comportent plein de petits machins mignons et/ou qui se mangent (big up à Essie dernièrement pour ses cupcakes canons)

Bref, en vrai, c’est super gai d’être blogueuse. Mais c’est aussi parfois super bizarre !