Pour ceux qui me suivent régulièrement, vous êtes au courant : je suis au régime.

En résumé, j’avais décidé que je ne serais plus esclave de ma balance alors je l’ai jetée. J’avais compté sur mon corps pour s’autoréguler. J’ai eu tort.

Mon corps est moqueur : il m’a fait la blague du popcorn (à savoir : tu le regardes pas pendant quelques secondes et POUF il gonfle d’un coup). 17 kilos en plus en un an.

Mon corps n’attendait que le signal. Il était prêt, dans les starting blocks du stockage.

J’ai donc maintenu mon corps pendant des années à un poids uniquement parce que tous les jours, je le confrontais à la balance. Une fois lâché dans la nature, il s’est fait plaiz.

Je me disais naïvement qu’une fois autorisé à manger TOUT ce qu’il voulait, il allait de lui-même se diriger vers les bons aliments. Sauf que les bons aliments, il avait décidé que c’étaient les gras. C’est quand même pas malin: après avoir appris toutes les théories diététiques, il n’avait manifestement RIEN RETENU.

Vous me direz que ce n’est pas non plus ultrrraaaaaaa grave. Allons bon, il faut carrément ne pas s’aimer pour manger assez pour prendre autant de poids en si peu de temps. Résultat : mes articulations hurlent comme si j’étais Jeanne Calmant mais surtout, SURTOUT, moi qui voue un culte à ma garde-robe, je ne rentre plus dans rien ou presque. (Bon, j’ai bien un vieux jogging qui fut loose et qui ressemble aujourd’hui à un legging un peu serré, mais ça ne compte pas).

Du coup, je suis retournée chez Weight Watchers. Depuis, ma vie n’est plus que points. Oui, chez WW, on compte les points, pas les calories, un mystérieux ratio mauvaises graisses, calories, fibres etc qui fait que chaque aliment vaut son lot de points. J’ai droit à 23 points par jour.

Alors je voulais m’insurger. Oui, je sais, encore.

J’envisage d’ailleurs de changer mon blog et de l’appeler « Chrystelle s’insurge ».

Je m’insurge parce que la vie est très mal faite. WW a prévu une liste d’aliments à 0 points.

Est-ce qu’on peut m’expliquer pourquoi, COMME PAR HASARD, dans les aliments à 0 point, y a RIEN avec du chocolat? J’ai regardé 3 fois. Des légumes partout et pas une seule fraise tagada. DU BLANC DE POULET quand moi, j’aime la cuisse grasse pleine de sauce. Du poisson mais pas en fish sticks.

C’est simple : tout ce que j’aime vaut tellement de points que je me suis demandé s’ils n’auraient pas oublié un 0 dans mes points quotidiens. 230 d’accord. Mais 23???? Est-ce une blague?

Avant, je les flinguais à l’aise avec mon petit déjeuner. Vous imaginez la douleur…

Là, arrive Pâques. Qui dit Pâques dit oeufs en chocolat.

Vous savez combien de points il y a dans un tout petit oeuf?

3 points. Mais moi, d’habitude, je n’en mange pas UN hein. Plutôt 10. Et dix oeufs, je vous laisse compter. Ben ça fait 30. C’est à dire plus que mon quota quotidien. La loose totale.

Mon patron nous a offert des oeufs et un lapin en chocolat. Si je me laissais aller, je m’enfilais une cinquantaine de points. Je les ai laissés à mes collègues. Je suis blagueuse : mon esprit jouait les calculettes et je listais les points qu’ils avalaient. Je les imaginais déjà l’an prochain, avec des bedons plus gros que le lapin de Pâques.

Mes collègues d’ailleurs ont fini par être passionnés de points. On compte les points du plus gourmand d’entre nous et c’est très simple, pendant que je suis assise devant ma soupe à 3 points et ma tranche de pain minable, il s’enfile 80 points rien que sur midi et 80 autres à la récré. A la pause. Pardon, de vieilles habitudes.

Je ne suis que frustration désespérée.

Un exemple : quand je vais au cinéma, (mais attention, je ne mange pas avant, faut pas abuser) je prends des nachos, je pique des popcorns à Lola, j’ajoute une pitite glace et un sachet de M&M’s.

Vous savez combien de points il y a dans un sachet de M&M’s? 60…

Soixante les copains. 3 jours…

Ou je m’en passe, ou je les mange et puis je mange du 0 point. Des légumes et du blanc de poulet, pour ceux qui suivent pendant une demi-semaine. Le désespoir incarné je suis.

Alors on se dit qu’apprendre à ne manger QUE quelques M&m’s, c’est bien aussi. Bon alors moi je dirais bof quand même. Je reste convaincue que la vie est plus marrante quand on mange tout ce qu’on veut. Mais mon corps ne pense pas comme moi, c’est une évidence. Lui, en gros, il me dit que si je continue, je finirais avec une surcharge pondérale exponentielle.

Après, je me suis dit, avec l’été ma fille, tu vas profiter des jolies couleurs d’une belle salade.

Ben ce sont des salades. Avec l’été, on t’invite à des barbecues. Là, tu te dis que c’est super, la viande grillée avec une salade, ça passe. Mais que nenni. Moi au barbecue, devinez ce que je préfère? Les mergueeeeez! Et 2 merguez, c’est 12 points. Mais faut de la mayo. Et la mayo, c’est pleiiiiiin de points. Et du pain, encore plus de points. Alors quand on m’appelle à 17h pour me proposer un petit barbecue et qu’il me reste 10 points pour la fin de la journée, c’est, je vous le donne en mille, le désespoir.

Parce qu’en plus, dans les barbecues, on te propose quoi d’abord? L’APERO.

Alors on est d’accord, l’alcool n’est pas bon pour la santé. Mais un mojito bien frais, quand même, c’est sympa. Ben un mojito, c’est 13 points. Alors dans certains bars, un mojito c’est 13€. 1€ le point ça fait cher.

Me voilà donc obligée de me manipuler l’esprit en me faisant CROIRE que j’aime les aliments à 0 points. Je mange des raisins en me convainquant que c’est aussi chouette que des oeufs en chocolat. Je me prépare des faux cocktails colorés avec du tonic 0 calorie. Parfois, j’y crois presque.

Et puis WW, ça t’apprend aussi que si tu fais du sport, TU GAGNES DES POINTS. Des points que tu peux MANGER! Comme je n’aime pas le sport, je me motive. Donc je fais du vélo elliptique pour manger des oeufs en chocolat. Chacun son truc hein. Y a des gens qui font du sport pour se muscler les fesses. Moi non. Je deale avec moi-même pour du chocolat.

Alors je vous présente le truc comme une horreur, on est d’accord. C’est sûr que ce n’est le rêve de personne de changer son alimentation. Mais bon, porter 17 kilos de plus, tous les jours, dans chaque geste, ce n’est pas non plus le paradis. Alors je fais contre mauvaise fortune bon coeur. Je me dis que je vais finir par me faire à l’idée de manger plus sainement. Il me reste encore à franchir l’étape clé : me mettre à préparer ces super plats qu’ils présentent dans les bouquins. Bon, je suis une quiche en cuisine. Mais la quiche, c’est quand même drôlement bon.

PS : je suis à -4kg en deux mois. Et j’ai mangé des M&m’s.