Ouep, on vieillit, mais on ne finit jamais d’apprendre… Alors ce sont parfois de toutes petites choses, mais vraiment, de mon côté, certaines sauvent mes journées, mes semaines, ma vie !

Alors comme d’hab, je vous partage tout ça et je vous laisse ajouter les vôtres ici ou sur les réseaux !

Ne pas prendre le temps de recharger les batteries, ça me rend improductive

Je cours, je cours, je cours. Boulot la journée, préparation d’un passage radio sur un coin table, préparation des cours (oui je me suis relancée dans le professorat à petite dose pour des bacheliers en immobilier) les weekends, tentative de réponses aux mille messages reçus sur les réseaux d’Imparfaites, rédaction d’un article quand j’ai trois minutes, production de contenus sur les réseaux, conduire Lola par-ci et la reprendre par là, sans oublier de regarder la dernière série tendance, de croiser mes amies, de ranger la maison, de nettoyer, de faire les courses, à manger, passer dans la famille, vider la piscine (ah non tiens, pas ça)…

Bref, en fait, parfois j’ai tant à faire que je culpabilise de ne rien faire. Sauf qu’une seule mauvaise nuit chez moi et je suis lente à mourir. 15 jours sans déconnexion et je finis par tout détester, même le chat !

Donc les pauses, j’ai appris que ça faisait partie de la routine de travail : c’est obligatoire sinon tu meurs.

Exprimer ce que je ressens est nécessaire

Ce n’est pas pour ça que la personne en face de moi entendra, mais au moins, on ne pourra pas dire que je n’ai rien dit.

Je suis du genre à garder mon opinion pendant des jours et des jours pour, au final, me retrouver à en vouloir à mort aux gens parce que je les ai laissés dépasser les bornes mille fois. Forcément quand les gens prennent l’habitude de te traiter comme ça leur chante, si tu ne mouftes pas, ils continuent.

Alors je dis les choses. En souhaitant vivement que la personne sache les recevoir mais si elle ne sait pas, tant pis : à force, j’aurai averti.

Le fait que tout ne soit pas parfait ne signifie pas que JE suis un échec

C’est dur hein mais quand tu ne t’es pas senti(e) trop trop aimé dans ton enfance, tu as vachement tendance à te remettre en question et à te dire que tout est nul au moindre tangage de navire.

Moi, je suis le genre de personne qui reçoit un mail de client disant qu’il manque une virgule, là, comme un mail qui dirait “t’es une ratée, ma fille, va te rhabiller”.

C’est con, mais j’essaie de travailler là-dessus. Ça demande du temps. Et beaucoup d’énergie en fait. Mais comme on ne peut pas dire aux clients “quand quelque chose ne va pas, terminez quand même votre mail par “bisous””, il faut quand même bien que je m’y fasse.

La tenue comfy et les baskets, ça aide vraiment

Sérieux : quand t’as le moral bas et que la journée te semble insurmontable, fous un pantalon cool, des baskets et un pull doux. Tu verras, ça aide.

Bon, ce sont de petits conseils courts et brefs, qui valent autant pour vous que pour moi, mais sait-on jamais, si ça peut aider 🙂

La photo de cover est de Mari Helin sur Unsplash 🌸