Hello les copines <3

Point de bonnes résolutions pour moi cette année mais plutôt la mise en place des apprentissages de 2020…

Cette année, je veux m’écouter, écouter mes besoins, mes envies, mon moi profond en somme. Alors voici mon point, la réflexion finale et comment je compte m’y prendre pour bien vivre cette année 2021 qui ne risque pas d’être rapidement très différente de 2020…

L’esprit

J’ai arrêté la télé dans la chambre en septembre. Cela m’a permis de lire 16 livres en tout, rien de très intelligent, pas ultra rapidement non plus mais je ne suis pas dans un concours : je lis pour respirer, décrocher totalement. Autrefois, je lisais des bouquins qui concernaient mon domaine (le marketing). Quelle idée ! C’est le meilleur moyen de ne pas parvenir à décrocher du tout.

Décrocher, c’est bien un mot clé : je crois que l’esprit et le corps sont si intimement liés qu’ils ne font qu’un et ma façon de vivre a fortement nui à l’un comme à l’autre.

Mon cerveau tourne en permanence et ce n’est pas ce que je veux. Cet été, je me suis rappelé que j’étais heureuse sans rien, mes fesses posées devant la mer.

J’achète compulsivement PARCE QUE je vis le cerveau branché H24. Travailler la journée, manger boulot, dormir boulot, plus plus plus, encore plus, gagner plus, travailler plus, performer, carburer, cartonner.

Qu’on ne se trompe pas : j’adore mon job et j’aime performer. Cela dit, ce n’est pas ça la vie. Je ne veux pas vivre en me disant “je vivrai demain quand j’aurai réussi autant que je le souhaite”. Donc je fais la part des choses.

Je ne force pas pour vous répondre après mon travail, je n’essaie plus de rédiger plus d’articles pour créer plus de contenu, je ne passe plus ma soirée devant le blog. J’ai fortement ralenti mon activité de blogging et ça se ressent quelque part mais vient un moment où mon travail est suffisamment stressant pour nécessiter une vraie pause ensuite.

Donc vers 19h, je cuisine un petit quelque chose en mettant une chouette série et je tricote sans téléphone devant la télé. Je sens la tension baisser grâce à ces moments-là et je constate que depuis que j’ai arrêté de passer ma soirée sur mon téléphone, je m’endors mille fois plus vite.

J’éteins la télé pas trop tard parce que j’ai besoin de sommeil. J’ai eu du mal à l’admettre mais mes soucis d’arthrite ont entraîné un vrai besoin de repos. J’ai longtemps dormi de minuit à 6h sans aucune difficulté mais je ne peux plus me le permettre. C’est pendant la nuit que le corps fait toute une partie du travail et je m’applique donc à dormir un MINIMUM de 7h et si possible 8h voire 10h quand c’est jouable. Je pensais que c’était très “mal” et je culpabilisait pas mal jusqu’à ce que je pose la question sur mes réseaux et rassurez-vous : dans la communauté Imparfaites, la majeure partie dort au moins 8h et ce sont les autres qui sont les exceptions.

Et je lis, je lis tous les soirs sans exception. C’est ma façon de m’assoupir et c’est la meilleure façon pour moi : depuis l’arrêt de la télé et la reprise de la lecture, je dors d’une traite. Après avoir fait le test inverse, je constate très clairement que je dors beaucoup moins bien dès que j’allume la télé.

Donc pour mon esprit sain, c’est plus de télé au lit, un livre à lire et moins de pression professionnelle.

Le corps

C’est lui le pire évidemment. J’avais tellement envie de faire les choses bien et vite, de performer la journée en produisant plein de contenus le soir et le weekend, que j’ai laissé les choses aller de plus en plus mal jusqu’à pouvoir à peine marcher.

J’ai empilé les choses : boulot, blog, écrire un livre, des chroniques radios, essayer de gérer la maison un minimum, en voyant les copains et la vie en général. Et la pile est clairement trop lourde.

Quand la pile est trop lourde, on commence par les étapes dont j’ai parlé ci-dessus. Mais aussi on répare le reste.

Donc voilà, j’ai commencé en décembre par les examens nécessaires pour mes problèmes physiques et je m’applique, pour une fois, à prendre mon traitement. J’entends les médecins me dire que je dois avoir sacrément mal en regardant mes radios et je réalise seulement que non, ce n’est pas normal, les sensations que je ressens. Avec les années, j’avais tout simplement tellement fait abstraction de ça que je vivais avec en me disant que de toute façon je m’en occuperais plus tard. Sauf que plus tard, c’est presque trop tard.

Alors tant pis si je dois mettre de côté des éléments de ma vie pour m’occuper de mon vieux corps, il vient d’entrer dans mes priorités.

Je tente de reprendre un peu le yoga aussi…

Mais j’ai aussi ajouté des compléments alimentaires et je TENTE une autre façon de manger en retirant les aliments les plus susceptibles d’irriter le système immunitaire. Donc là, j’essaie de vivre en limitant les produits raffinés et en me limitant à la viande et aux légumes sans compléter par du lactose ou du gluten. Je ne tiendrai pas très longtemps mais je ne risque rien en essayant.

Bref, j’essaie de m’écouter un tout petit peu.

J’ai revu le classement de mes priorités 2020-2021. La condition physique et l’alimentation viennent de faire une superbe remontée dans mon top 5 !

Rappel : il y a 12 grands axes à la vie. On ne peut réellement en exploiter que 4 ou 5 à la fois par phase. Les autres, on ne peut que les survoler. Explications plus complètes dans cet article sur le fait de Vivre cent Vies.

Je ne sais pas quelles sont vos priorités à vous mais les miennes seront clairement ma santé et la paix de mon esprit !

Photo de couverture par Lesly Juarez on Unsplash