Le premier baiser est échangé, yipie, victoire, toussatoussa. Sauf que maintenant, on fait quoi?

Bienvenue dans les années 2000+

Bah oui, en 1960, c’était facile. On se roulait une pelle, on se mariait, on divorçait, on embrassait un autre, on se remariait.

A notre époque, c’est un peu différent. On se roule une pelle, on croit que c’est pour la vie, on se marie ou pas, ça foire ou pas, on divorce puis c’est le bordel.

Parce que depuis les années 2000, les modèles sont à la poubelle depuis un moment. Entre les copains gays, les divorces tragiques, les ménages à trois, les divorces amicaux et autres, on s’y perd un petit peu. Mais en tout cas, il y a une chose qu’on a bien apprise : le premier baiser ne sera sans doute pas le dernier premier baiser. Même à 15 ans, on en est consciente.

Espoirs et désespoirs…

Et pourtant, à chaque fois, on y croit. Fleur bleue, je veux. Le premier, celui de nos 16 ans, on est certaines que ce sera pour la vie. Le plus chou, c’est que lui aussi y croit. Mais en fait non. Enfin, pardonnez-moi, vous, les exceptions qui confirment la règle, casés depuis toujours avec le premier baiser de votre vie. C’est super et merveilleux, mais aussi rare que les happy ends au funérarium (i.e. c’est rare, mais ça arrive).

Cela dit, pour 95% des gens, le premier baiser cédera sa place au deuxième premier baiser, qui est parfois mieux que le premier, mais déjà en moins chou tu me diras.

Bref, un jour on finit par tomber sur un presque bon, qu’on aime assez fort pour « faire sa vie avec ». Sauf que « faire sa vie avec », de nos jours, c’est plutôt « faire sa décennie » ou « ses deux décennies ».

Est-ce grave? Boh, non. Parce qu’au fond, on conserve l’espoir et c’est bien ce qui fait vivre.

Questionnements…

Du coup, à 20, 30, 40 ou 50 ans (si, si, j’ai des copines de 50 ans qui acquiescent), on se retrouve encore à se demander ce qu’on doit faire APRES ce premier baiser. Voire qui nous écrivent pour nous demander quoi faire! (coucou, je suis devenue votre courrier du cœur et ça m’éclate).

Alors les copines, un secret : je ne sais pas plus que vous ce qu’il faut faire, mais je peux vous donner mon avis au rayon amateur.

Donc après le first kiss, on retrouve les questions suivantes :

  • Qui envoie le premier SMS?
  • A partir de quand devient-on lourde quand on envoie des SMS?
  • Comment savoir qu’il n’en veut qu’à notre corps de déesse?
  • Quand se met-on en couple sur facebook?
  • Puis-je faire des statuts exprimant mon bonheur rayonnant?
  • Pourquoi il ne répond paaaaaaaas?
  • etc etc etc
  • (oui, je m’attends à ce que vous en ajoutiez quelques-unes encore hein)

Tentatives de réponses…

Déjà, tu te calmes, s’il te plaît. Ce type n’existait pas dans ta vie il y a 5 jours, ta vie ne va pas s’arrêter parce qu’il y entre (ou en sort), merci de te mettre ça en tête.

Qui envoie le premier SMS?

Celui qui a envie tiens. Sauf que bien entendu, la règle concon du « fuis-moi je te suis/suis-moi je te fuis » est d’application. Navrant mais humain. A toi de voir à quel jeu tu veux jouer… Pour ma part, je ne suis pas gênée d’envoyer un mot. Après, je ne vais pas non plus courir pendant six ans, sauf si c’est carrément le but du jeu… (oui des fois ça arrive)

A partir de quand devient-on lourde? 

La fille sera toujours plus clémente et s’extasiera sur les mots doux (ou des fois, elle trouvera elle aussi le gars lourd et pénible à mourir). Mais quand même, des deux côtés, point trop n’en faut au tout début. Si la conversation s’engage, fort bien. Mais pas la peine de renvoyer quatorze SMS remplis de points d’interrogation parce qu’il n’a pas répondu. Tu as déjà bien eu un jour un Jules qui « s’inquiétait de ton absence de réponse » alors que tu étais juste au boulot ou sous la douche? C’est insupportable. Ça fait inquisition, œil de Sauron, FBI quoi… Puis on n’est pas tous les mêmes devant l’écran (de téléphone ou de PC) : certains trouvent normal d’envoyer 300 SMS, d’autres sont fatigués après 3. Certains sont fans des appels. D’autres détestent etc. Chacun son camp, camarade.

Comment savoir qu’il n’en veut qu’à notre corps?

On ne peut pas savoir ça. Cherche pas. Certains sont merveilleux pendant des mois pour en arriver à leurs fins. D’autres ne te parlent que de Q alors qu’ils tiennent à toi. Bref, il n’y a QUE le temps qui fera ses preuves. Cela dit, s’il ne te rappelle jamais après la première fois, fais tes déductions, je te prie. Ah par contre, pour les plus jeunes qui pensent que « commençons par un plan Q, il s’attachera peut-être après », renonce de suite. Il n’y a que dans Pretty Woman que l’objet sexuel est épousé à la fin.

Cependant, le fait de se refuser pendant des mois ne change rien à l’affaire : quand tu tombes sur un chasseur, tu tombes sur un chasseur. This is the Law.

Quand se met-on en couple sur facebook?

Pfffff… Cette question m’épuise. Mais j’y ai répondu quelque part par ici…

Pour les jeunettes : pitié, on ne se met pas en couple le premier jour pour changer de Jules trois jours après. Ah et on ne change pas de statut à la moindre dispute. C’est privé tout ça quand même. Un peu de décence.

Les statuts extatiques?

Encore une fois, c’est privé un peu tout ça. Raconte ton repas, échange des idées, dis des trucs drôles mais ne raconte pas ta vie intime enfin!!! Je te suggère de retourner lire cet article sur les statuts FB de ce type.

Maintenant, c’est ton chéri officiel et il t’a invité dans un super resto, si tu veux le dire, dis-le. Les mots doux pour l’anniversaire de ton mari, c’est chou, presque traditionnel. Mais au début d’une relation, pardon mais c’est risqué. (Et je ne dis pas par là que je n’ai jamais cédé à la tentation hein. Shame on me, j’ai déjà exposé une relation pourtant passagère, sans vergogne. Sauf qu’au moins, ce n’était pas sur mon profil pro, j’avais à l’époque un profil secret). Bref, c’est l’indécence sentimentale qui devrait être bannie de Facebook. Personne n’a envie de savoir que tu viens de coucher. Non, je te jure. Personne. Mais bon, encore une fois, ce n’est là que mon avis.

Pourquoi il ne répond pas?

STOP. Tout le monde a une vie. Un travail, des amis, une famille. Laisse le temps aux gens. Et puis au pire, arrête de te prendre la tête : tu vivais bien avant son arrivée, je le répète, tu ne mourras pas s’il ne répond plus jamais.

Conclusion du blabla…

Conclusion toute simple : en matière de relations, il n’y a pas de règles. Celles qui existent sont pleines d’exceptions. Donc en gros, si tu veux savoir ce que ça donne, tu n’as qu’un choix : essayer.

Alors plus on avance et plus on a peur, c’est sûr. Plus on apprend aussi à aimer sa vie sans cet encombrement. Mais quand la curiosité te taraude, lance-toi!

En mourras-tu? Non. Ou alors tu dois vois un psy avant le décès (d’ailleurs je pense que si Roméo et Juliette avaient consulté plus tôt, ils se seraient portés un peu mieux quand même) : on a un problème avec son SOI quand on a tellement besoin d’un AUTRE pour vivre. (tu peux aussi relire l’article sur l’Ego, cette saleté à gérer…)

La vie est longue et le cœur bat jusqu’à la fin, les copains. Il suffit parfois de lui laisser un peu de temps.

Puis sinon, continuez de m’envoyer des mails où vous me racontez vos vies. Cette impression de vous connaître est merveilleuse.

PS : la demoiselle qui se reconnaîtra : vivement le second « the rencard »^^